Le Concept

Les crêpes, il y en a partout.

Mais, entre celles qui sentent bon le beurre salé et dont on se souvient avec gourmandise en repensant aux vacances, et celles qu’on préfèrerait oublier, grasses sans être goûteuses, mangées à la va-vite, il y a un monde!

C’est à partir de ce constat que Axel Le Pomellec et Tristan Poussard décident de créer une nouvelle marque de restauration rapide autour de la crêpe: Crêp’eat®. L’idée est simple: vendre des crêpes tout en respectant la tradition bretonne et en mettant l’accent sur la qualité des produits.

Avec la volonté de s’implanter en centres commerciaux comme en centre-ville, Crêp’eat® offre une nouvelle alternative à l’éternel jambon-beurre. Proposer des menus complets et équilibrés, sans pour autant oublier les gourmands. Les crêpes au beurre salé ou au Nutella côtoient sans complexe la galette diététique aux épinards. Si la crêpe est soignée, le cadre n’en est pas délaissé pour autant. Les boutiques donnent la part belle aux matériaux épurés tout en restant conviviales.

Dans cette aventure, Axel et Tristan s’entourent de gens passionnés. Séduit par leur projet, Jean-Luc Cadio, chef d’entreprise dans le secteur de la restauration et Président de Ouest Entreprendre les accompagne  et les fait bénéficier de son expérience, tant avec les franchisés qu’avec les franchiseurs.

Il reste un défi à relever: convaincre le consommateur pressé qu’une bonne crêpe, ce n’est pas juste un souvenir de vacances, mais une nouvelle habitude à prendre, au quotidien.

Crêp’eat, une touche de modernité et beaucoup d’authenticité.

Préparation rapide devant le client, hygiène irréprochable, praticité et qualité, telles sont les promesses faites par Crêp’eat à sa clientèle!

Axel Le Pomellec, dit le Breton

Des idées, Axel en a toujours eues.

Mais vendre des crêpes à emporter à Paris, Nice, Lille ou ailleurs, aussi bonnes qu’à la crêperie Ker Royal de Plougoumelen, cette idée là, il l’a depuis toujours.

C’est certainement l’esprit entrepreneurial dont il a hérité de son arrière grand-père, Pierre Cossé, fondateur de la Biscuiterie Nantaise, qui l’incite aujourd’hui à lancer Crêp’eat®. La gourmandise et l’ingéniosité de son aïeul coulent à flot dans ses veines.

Un tempérament breton ? Oui, Axel ne fait que ce qui lui plaît. Du Morbihan à Nantes, Paris, Nice, Lille ou New York, fonceur, déterminé, guidé par la curiosité et l’enthousiasme, il garde son projet de crêpes en tête et renforce son expérience.

Son parcours professionnel en finance et dans l’immobilier confirme son goût pour les défis  en équipe.

Sa rencontre avec Tristan est déterminante : l’équipe est formée, l’idée peut se concrétiser. En septembre 2010 : Axel et Tristan quittent définitivement leur costume-cravate, se marient (chacun de leur coté) et lancent Crêp’Eat® !

Pour Axel, la crêpe, c’est au sucre, avec beaucoup de beurre salé dedans. Celle qui sent bon le golfe du Morbihan et l’enfance.

Et Crêp’Eat® ? L’identité pour la crêpe, avec une touche de modernité et beaucoup d’authenticité.

Des idées, Axel en aura toujours…

Tristan Poussard, dit l’Auvergnat

Tristan sait où il va.

Ce n’est pas pour rien qu’il a des origines auvergnates : il aime la rigueur, l’entreprise, l’effort et la pompe aux grattons, sorte de brioche dans laquelle le beurre est remplacé par des lardons.

A 20 ans, il veut voyager. Après ses études à Paris, il file droit devant lui dans un univers professionnel exigeant, l’audit. Il parcourt le monde, échange avec toutes les cultures.

Son goût des autres prend de plus en plus de place. Il se sent une âme d’entrepreneur et se met à l’affut de La bonne idée à lancer.

En 2009, il fond littéralement devant un bar chocolaté en Australie et pose un congé Création. Quelques mois plus tard son frère  lui présente Axel, breton de corps, dont l’esprit est alors occupé par les crêpes.

C’est décidé, le chocolat finira sur les crêpes… En septembre 2010 : Tristan et Axel quittent définitivement leur costume-cravate, se marient (chacun de leur coté) et lancent Crêp’eat® !

La crêpe, pour Tristan, c’est la galette complète de la crêperie Bleue de l’île d’Yeu, celle qui marque chaque fin des vacances en Vendée.

Et Crêp’eat® ? Un déjeuner rapide, sympa et surtout : La crêpe avec un grand « C ». Celle que chacun reconnaît, au bon goût de l’enfance, de fromage râpé, de jambon cuit au torchon et d’œuf frais. Le voilà le goût des autres : Tristan souhaite que chacun s’y retrouve, que chacun y reconnaisse ce qui fut une habitude d’enfance.

Tristan sait où il veut vous emmener…

crepeat

Le Concept

Les crêpes, il y en a partout.

Mais, entre celles qui sentent bon le beurre salé et dont on se souvient avec gourmandise en repensant aux vacances, et celles qu’on préfèrerait oublier, grasses sans être goûteuses, mangées à la va-vite, il y a un monde!

C’est à partir de ce constat que Axel Le Pomellec et Tristan Poussard décident de créer une nouvelle marque de restauration rapide autour de la crêpe: Crêp’eat®. L’idée est simple: vendre des crêpes tout en respectant la tradition bretonne et en mettant l’accent sur la qualité des produits.

Avec la volonté de s’implanter en centres commerciaux comme en centre-ville, Crêp’eat® offre une nouvelle alternative à l’éternel jambon-beurre. Proposer des menus complets et équilibrés, sans pour autant oublier les gourmands. Les crêpes au beurre salé ou au Nutella côtoient sans complexe la galette diététique aux épinards. Si la crêpe est soignée, le cadre n’en est pas délaissé pour autant. Les boutiques donnent la part belle aux matériaux épurés tout en restant conviviales.

Dans cette aventure, Axel et Tristan s’entourent de gens passionnés. Séduit par leur projet, Jean-Luc Cadio, chef d’entreprise dans le secteur de la restauration et Président de Ouest Entreprendre les accompagne  et les fait bénéficier de son expérience, tant avec les franchisés qu’avec les franchiseurs.

Il reste un défi à relever: convaincre le consommateur pressé qu’une bonne crêpe, ce n’est pas juste un souvenir de vacances, mais une nouvelle habitude à prendre, au quotidien.

Crêp’eat, une touche de modernité et beaucoup d’authenticité.

Préparation rapide devant le client, hygiène irréprochable, praticité et qualité, telles sont les promesses faites par Crêp’eat à sa clientèle!

Axel Le Pomellec, dit le Breton

Des idées, Axel en a toujours eues.

Mais vendre des crêpes à emporter à Paris, Nice, Lille ou ailleurs, aussi bonnes qu’à la crêperie Ker Royal de Plougoumelen, cette idée là, il l’a depuis toujours.

C’est certainement l’esprit entrepreneurial dont il a hérité de son arrière grand-père, Pierre Cossé, fondateur de la Biscuiterie Nantaise, qui l’incite aujourd’hui à lancer Crêp’eat®. La gourmandise et l’ingéniosité de son aïeul coulent à flot dans ses veines.

Un tempérament breton ? Oui, Axel ne fait que ce qui lui plaît. Du Morbihan à Nantes, Paris, Nice, Lille ou New York, fonceur, déterminé, guidé par la curiosité et l’enthousiasme, il garde son projet de crêpes en tête et renforce son expérience.

Son parcours professionnel en finance et dans l’immobilier confirme son goût pour les défis  en équipe.

Sa rencontre avec Tristan est déterminante : l’équipe est formée, l’idée peut se concrétiser. En septembre 2010 : Axel et Tristan quittent définitivement leur costume-cravate, se marient (chacun de leur coté) et lancent Crêp’Eat® !

Pour Axel, la crêpe, c’est au sucre, avec beaucoup de beurre salé dedans. Celle qui sent bon le golfe du Morbihan et l’enfance.

Et Crêp’Eat® ? L’identité pour la crêpe, avec une touche de modernité et beaucoup d’authenticité.

Des idées, Axel en aura toujours…

Tristan Poussard, dit l’Auvergnat

Tristan sait où il va.

Ce n’est pas pour rien qu’il a des origines auvergnates : il aime la rigueur, l’entreprise, l’effort et la pompe aux grattons, sorte de brioche dans laquelle le beurre est remplacé par des lardons.

A 20 ans, il veut voyager. Après ses études à Paris, il file droit devant lui dans un univers professionnel exigeant, l’audit. Il parcourt le monde, échange avec toutes les cultures.

Son goût des autres prend de plus en plus de place. Il se sent une âme d’entrepreneur et se met à l’affut de La bonne idée à lancer.

En 2009, il fond littéralement devant un bar chocolaté en Australie et pose un congé Création. Quelques mois plus tard son frère  lui présente Axel, breton de corps, dont l’esprit est alors occupé par les crêpes.

C’est décidé, le chocolat finira sur les crêpes… En septembre 2010 : Tristan et Axel quittent définitivement leur costume-cravate, se marient (chacun de leur coté) et lancent Crêp’eat® !

La crêpe, pour Tristan, c’est la galette complète de la crêperie Bleue de l’île d’Yeu, celle qui marque chaque fin des vacances en Vendée.

Et Crêp’eat® ? Un déjeuner rapide, sympa et surtout : La crêpe avec un grand « C ». Celle que chacun reconnaît, au bon goût de l’enfance, de fromage râpé, de jambon cuit au torchon et d’œuf frais. Le voilà le goût des autres : Tristan souhaite que chacun s’y retrouve, que chacun y reconnaisse ce qui fut une habitude d’enfance.

Tristan sait où il veut vous emmener…